Lundi 23 Octobre 2017
uk fr es
Le sceau du tombeau de Seti 1er par Antoine Gigal
seti 1er gigal
Le sceau du tombeau de Seti 1er par Antoine Gigal

Ceci est le sceau sur la tombe de Séthi premier: le scarabée et le bélier Khnum. Le scarabé Khepri Khepera «Celui qui vient à la vie», en tant que porteur du Soleil Levant, qui était à l'origine associé au coléoptère divin qui roule le soleil jusqu'au bord de la terre d'où il est repris par Râ dans son bateau solaire. Mais aussi Khepri: le porteur du Soleil de midi dans son propre petit bateau qui est remorqué derrière la barque solaire de Ra. Ceci en similitude avec le scarabée roulant sa boule d'excréments sur le sol et Ra qui fait "rouler" le soleil dans le ciel. Mais Khepri est surtout celui qui pousse le soleil depuis l'autre monde pour renaître à l'aube. Par conséquent Khépri était en charge de la renaissance du pharaon et le gardien terrien de sa tombe. Il était la promesse de survivre au monde souterrain.

Le tombeau de Seti I La momie de Seti I
Le tombeau de Seti I La momie de Seti I

Quant à Khnoum "Le Créateur" grâce à son tour de potier, il a créé l'univers les autres dieux, ainsi que toute l'humanité avec son argile. Il est responsable d'avoir soutenu le ciel sur ses quatre piliers d'harmonie et de la protection. Lors de la création des êtres humains, il a accordé une attention extrême au moulage à son moulage permettant au sang de circuler et étirant la peau soigneusement sur les os et sur le corps en faisant attention aux systèmes respiratoire et digestif, aux vertèbres et aux organes reproducteurs. Puis il assure la continuation de la race humaine en surveillant la conception et l'accouchement. Il est responsable de la destinée de Pharaon en tant qu'un des «Seigneurs de la Destinée» ainsi que dans l'au-delà aussi parce que bien avant le culte d'Osiris, il était nommé: le Seigneur du monde souterrain ... On pourrait dire que ce sceau est beaucoup plus un message s'adressant aux esprits qu'aux êtres humains...


Texte © 2013Antoine Gigal
Khnum the potter

Gigal Research 2013 - 2015