Dimanche 26 Mars 2017
uk fr es
Les SPHINXS de SABA/ SHEBA par Antoine GIGAL
sphinxes of SHEBA gigal

Dans le mystérieux royaume de Saba / Sheba mentionné par de nombreux livres sacrés (1) et différents auteurs antiques, a été trouvé il y a quelques années, un incroyable autel de bronze représentant des rangées de sphinxs ..

Des découvertes archéologiques récentes démontrent que le royaume de Saba avec sa capitale Marib était bien situé dans la zone du Yémen d’aujourd'hui entre 1200 avant JC jusqu'à 275 après JC, même si à cette époque là nous pensons que ce royaume était un domaine beaucoup plus vaste que les frontières actuelles du Yémen moderne. Certains auteurs parlent de l'Ethiopie pour le royaume de Saba, mais certains d'entre eux ont oublié que les anciens Grecs et d'autres avant eux, faisaient référence à « l’Ethiopie » comme un empire qui englobait un vaste territoire, s'étendant jusqu'à l’Arabie Saoudite, la Syrie, l'Arménie et le territoire entre la Méditerranée, l'Océan Indien et le golfe Persique... C'est d’ailleurs l'empire sur lequel la reine de Saba est censée avoir régné: un très grand empire en effet...

sphinxes of SHEBA gigal

Si les premières sources de textes mentionnant la population de Saba sont des chroniques militaires annuelles écrites sous le roi assyrien Sargon II (722-705 avant JC), ce roi a bien écrit le nom du roi de Saba, Yith'i-amara (It 'amara) dans sa liste des personnes devant l’impôt. Pourtant, il serait faux de conclure de ces seuls documents que la culture de Saba a émergé autour de 700 avant JC, parce que nous avons aujourd'hui la preuve archéologique que Saba a existé depuis bien plus longtemps. En outre, dans les inscriptions d'Arad-Nannar, l'un des anciens rois de l'état d'Ur, le mot «Sabum», qui est censé être le nom de la terre de Saba, a bien aussi été utilisé. Si ce terme désigne bien en fait Saba, alors c'est aussi la preuve que l'histoire de Saba remonte au moins jusque vers l'an 2500 avant JC,et pour moi encore plus... De plus, les Sabéens (le nom des gens de Saba / Sheba, et qui seraient selon Strabon les mêmes personnes que les Nabatéens), ont colonisé le nord de l'Ethiopie sous le règne de Karibill Watar I, au 7ème siècle avant JC et plusieurs autres colonies établies pour contrôler les routes commerciales qui s'étendaient depuis leur capitale Marib jusqu’à Aqaba pour raccourcir les longs trajets des caravanes...

sphinxes of SHEBA gigal

Et cette incroyable autel avec les sphinxs provient sans doute du 6ème siècle avant JC, de Marib, la plus ancienne ville du Yémen, à cette époque là le plus puissant des Etats de l'Arabie du Sud, située dans les plaines Sabéenne à la périphérie de l'est du désert yéménite de « Mafazet Saihad », contrôlant les anciennes routes de l’encens, un point de rencontre pour les caravanes en provenance du port de Qana sur la côte de la mer d'Oman, en traversant le Wadi Hadramaout. Le Royaume de Saba était très riche parce que le commerce des deux précieuses résines: l’encens et la myrrhe se développait seulement dans l'est du Yémen, à Oman et dans le sud de la Somalie et était en grande demande partout à cette époque, non seulement dans les temples de l'Egypte ancienne et de l’empire romain, mais aussi pour un usage quotidien privé. Le royaume de Saba était très riche aussi à cause de leur agriculture et de leurs systèmes hydrauliques sophistiqués. La preuve des compétences techniques extraordinaires des Sabéens nous reste, y compris un énorme barrage à Marib, qui a transformé les plaines sablonneuses en de fertiles et magnifiques jardins renommés. Les Sabéens étaient connus aussi comme des astronomes remarquables. Les Rois mages, ces astronomes ayant vu une nouvelle étoile et se lançant dans un voyage pour trouver un nouveau maître relié à elle, ce qui les a conduits à Bethléem, étaient censés être de Saba/Sheba...

sphinxes of SHEBA gigal

Cet autel:(Hauteur: 66.000 cm Largeur: 110.000 cm, Epaisseur: 34.500 cm) que vous pouvez aller voir aujourd'hui au British Museum est fait en bronze et est sculpté en relief. Il est décoré avec trois rangées de sphinxs représentés de face en dessous d'une inscription dédicatoire Sabéenne au dieu Rahmaw. Les lettres en relief ont été faites en appliquant des traits de cire sur le panneau avant qu’on les sculpte; la même technique a été utilisée pour fabriquer des tablettes de consécration en bronze (Simpson St J 2002a, chats 31, 219). Les panneaux de cet autel étaient attachés à une planche en bois à l'aide de petits clous en cuivre presque pur. Deux panneaux d'assemblage ont survécu. Les trois rangées de sphinxs sont en dessous d'une corniche légèrement saillante autour de laquelle se déroule une inscription Sabéenne dont nous n’avons que le début: «L bn 'm'nsh RSW rhmw hqny rhmw LHY'.
Traduction: Initialement publiée comme suit:« ... il, fils de «Amm'anis, prêtre de RHMW, a consacré à RMHW Lahy'atht» (Christie, 1970). Publié plus tard ainsi: «[...]'Il, fils de' Amm'anas, prêtre de Rahmaw, dédié à Rahmaw Lahay'a et à Sabahumawquand [il a joué le h] unt de« Athtar Dhu-Musawwa'tim. par «Ath [tar] ..."(Lundin et Frantsouzoff) ... Le problème est que nous ne savons pas qui était la divinité Rahmaw... était-il lié au sphinx? Et au nom Ramu égyptien? Ou à Ra-mau? Ou à un nom indou? Ou à Rahman ? Nous savons seulement que le culte des astres avait vraiment un grande importance au Yémen et que le culte du soleil semble avoir été particulièrement prisé par les Sabéens. Nous savons que peu de choses: «Shams» était une déesse du soleil, et «Almaqah» selon Hamdani le géographe arabe, était la planète Vénus (pour d'autres c'est le dieu de la Lune), et le dieu de la lune est «Sin» ou »Haubas»...

sphinxes of SHEBA gigal
temple de Mahram Bilqis

Quoi qu'il en soit, il est fascinant de penser que cet autel aux sphinxs provient du même terrain où l'on dit qu’est née la célèbre et mystérieuse Reine de Saba vers le 10ème siècle avant JC. Parfois, elle est appelée « Saba », ce qui signifie «armée des cieux» et «la paix», et «MalikatSaba» en arabe (aussi nommée Balqis) et aussi elle est nommée Nicaule par l'historien romain Josèphus qui lui a donné le titre de reine de l'Egypte et de l'Ethiopie, elle est nommée « Nakuti » par les Kenyans et « Makda », « Magda », "grandeur" par les Ethiopiens, et aussi par certains auteurs: « Candace », reine de Nubie... Selon de Volney un chercheur français qui a fait sagénéalogie, ses descendants étaient aussi des voyageurs étonnants comme elle, commel a reine Sogd qui a pris le nom de Samar-Kand et El aqran qui a fondé une colonie au Tibet... Les récentes découvertes archéologiques à Mareb, au Yémenet à Mahram Bilqîs ("enceinte de la reine de Saba"), le plus grand temple et important centre de pèlerinage de l'époque soutiennent bien le fait que la Reine de Saba a bien régnée sur cette partie du sud de l'Arabie. Le MahramBilqîs, également connu comme le temple Awam, a été le temple principal du dieu national Sabéen: Almaqah. Le mur de cette immense temple, qui est long de plus de 257 m de à l'extérieur et avait 3,5 md'épaisseur, doit avoir eût selon les chercheurs au moins 16 m de haut quand ila été construit. et est fait de calcaire, avec du basalte provenant d’un affleurement volcanique voisin appelé Jabal Hamm. Les bâtiments de l'enceinteet ses environs forment peut-être le plus grand sanctuaire connu de la région construits avant l'avènement de l'Islam. Le hall avait jadis 32 piliers, chacun d'environ 4,25 m de haut, autourant sa grande cour à ciel ouvert...

sphinxes of SHEBA gigal
Le sphing à Giza en 1878

Il est fascinant aussi de savoir que les Sabéens se clamaient les descendants direct d'un supposé fils d'Hermès en Egypte nommé «Sab» selon l'Histoirede Abu'l-Fida (traduit en latin Abul fedae Peninsulam Arabum.) Et selon AlMaqrizi (Khitat 1:. 334) il existait des pèlerins Sabéens à Giza dans le passé... et selon Al Maqrizi encore (Khitat 1: 334): « Les Sabéens n'ont pas cessé d'adorer Abul Hul(le Sphinx)... et selon Al Sayyar (1995: 208f), « Saba » est dérivé du mot égyptien « Sba » c’est à dire : «Etoile » et «sbayt» signifiant: «enseigner la sagesse, guider vers le droit chemin» (Badawi et Knees 1958:Faulkner 1962, 219; Saleh 1966: 343F) et Al Masudi (en el Tanbih : 161) nousexplique que les Sabéens se considéraient comme des descendants des Egyptiens affirmant qu'ils étaient coreligionnaires et qu'ils étaient originairesd'Egypte. Ainsi les sphinx de l'autel sont ils un «souvenir» de la représentation du sphinx qu'ils ont vu dans de tels pèlerinages à Giza ? Ou peut être existait il des sphinxs dans le royaume même de Saba ?

TEXTE&Photos © AntoineGigal2013

NOTE:

1-Le Coran, mentionne le royaume de la reinede Saba dans le chapitre 34. Le récit coranique de la sourate 27 (An-Naml).Dans le Coran, les gens de Saba sont appelés le peuple de Tubba parce que Tubba»a été utilisé comme titre de rois de Saba. Les érudits musulmans, y compris Ibn Kathir, ont raconté que les gens de Tubba « étaient des Arabes del'Arabie du Sud ».
- Sheba et sa reine en tant que Reine du Sudest référencée dans Matthieu 12:42 et Luc 11:31 dans le Nouveau Testament. Les deux noms Sheba (orthographié dans l'hébreu avec shin) et Seba (orthographiéavec samekh) sont mentionnés à plusieurs reprises dans la Bible.
- Le texte apocryphe arabo Chrétien Kitâbal-Magall, le «Livre du rouleau et la grotte syriaque des trésors »mentionne également Sheba/Saba ..
- Enfin le Kebra Negast le récit des Ethiopiens mentionner Sheba beaucoup.

Gigal Research 2013 - 2015