Dimanche 26 Mars 2017
uk fr es
La couronne de Pharaon, et le Héros de l'Océan Primitif par Antoine Gigal

Ce qui me surprend beaucoup c'est que presque personne n'a des questions ou des réponses sur les couronnes des pharaons, alors que ces couronnes ont non seulement eu la réputation d'avoir des propriétés extraordinaires, magiques, mais qu'aucune d'entre elles n'a été découverte jusqu'à présent... aucune couronne à ce jour n'a survécu! Nous ne les connaissons qu'à partir de la statuaire, des représentations, des inscriptions sur les fresques... Un pharaon mort n'a jamais été vu en portant une... C'est là l'un des mystères égyptiens auquel j'aime consacrer du temps et beaucoup de recherche.

Si vous regardez le Pschent: La double couronne de l'Egypte antique, également nommée "Sekhemti" ("les deux Puissantes") vous ne pouvez pas ne pas vous poser des questions sur leur forme étrange. Pourquoi cette forme particulière? Nous savons juste qu'elle est très ancienne: le pharaon Djet de la première dynastie en avait une: une inscription rupestre montre son Horus la portant et nous savons aussi que le fragment du Caire nous montre les premiers pharaons de la liste des rois de la pierre de Palerme portant le Pschent. Donc, la couronne est un très ancien artefact lié au Pharaon depuis l'aube des temps.
Maintenant, pour peut-être mieux comprendre la forme des couronnes, je vous invite à une aventure très spéciale: essayer de regarder et de penser comme le ferait un très ancien égyptien... Et pour ce faire, nous devons nous rappeler avant tout que les très anciens Egyptiens étaient très reliés à la Nature et d'une manière incroyablement inédite en harmonie totale avec elle (Ceci est une autre de mes recherches que vous verrez bientôt). Donc, retournons aux couronnes et essayons de penser comme un très ancien égyptien avec une grande pureté d'esprit, une simplicité originelle en harmonie avec la Nature...

Horus portant le pschent
Une grande partie de leur inspiration est venue de la nature elle-même et par exemple pour dépeindre la «duat» (Le monde souterrain), ils ont utilisé un hiéroglyphe représentant une fine étoile à cinq branches dans un cercle, car cette forme contient les mathématiques de la précession des équinoxes pour nous rappeler les grands cycles de changements terrestre ce qui nous indique les temps d'aller sous terre pour chercher un abri: la petite étoile prise sur le modèle exact de l'étoile de mer avec des branches fines qui se trouve en mer Rouge... et il ya beaucoup d'autres exemples de leurs écritures et représentations inspirées par une contemplation détaillée et intelligente de la Nature et par leur connaissance étonnante en sciences...
DuatPour cette raison, nous devons parler de certains animaux marins: translucides et en forme de tiare plate: Beroidae, Beroe: les espèces de Beroïdes de la grande famille des cténophores. On les trouve dans tous les océans et les mers du monde entier.L'étoile de mer de la Mer Rouge
Les cténophores: du grec kteis, κτείς :peigne et du suffixe grec –φορος,φέρω: 'PHERO' (porteur); communément appelé Cnétophores sont très intéressants pour nous dans ce sujet des couronnes. Vous voyez déjà là que le mot cténophore a un lien avec le mot: «Pharaon» parce que leur nom d'origine vient de φέρω, phéro: «Le porteur» très proche de l'ancienne φαραώ grec (pharao) et de l'égyptien Pra-A: pr ( «maison») + ˤ3 (« grand"): "grande maison" du nom désignant le pharaon au pouvoir puis du latin tardif Pharao... Et si le Pharaon était dans sa vie de tous les jours entouré en tout temps par: un porte-étendard et un porteur de sandales qui était en fait respectivement son secrétaire privé et son scribe personnel, et à sa droite par le porteur du grand éventail de plumes, (ces trois fonctions étant très importantes et héréditaires à la cour, impliquant une relation très proche, personnelle avec le roi), Pharaon était principalement pour les anciens Egyptiens le porteur de la Lumière, le porteur de la Couronne de la puissance suprême.
beroïd ctenophora Ctenophore
Et avec cette très ancienne couronne, Pharaon a pu donner: la vie, la régénération, la lumière, la protection contre les catastrophes naturelles comme les inondations, la sécheresse, la famine à tout son pays et à toute sa population...
BeroïdLa couronne Atef
Il est également intéressant de savoir que les Cténophores ont des photocytes qui produisent une bioluminescence, ils sont donc porteurs de lumière, les adultes peuvent régénérer les tissus endommagés ou enlevés et ils sont capables d'augmenter leur population très rapidement donnant ainsi la vie et la régénération et leurs espèces côtières sont assez fortes pour résister aux vagues de grandes inondations et aux particules de sédiments tourbillonnants.Ils sont très, très anciens aussi: des fossiles représentant des ctenophores ont été retrouvés datant aussi loin que le début du Cambrien, il y a environ 515 million années... Les Cténophores sont de l'ordre des Beroïdes, de la famille Beroidae, de l'espèce: Beroe. Ils sont en forme de tiare comme celle de la couronne de Pharaon principalement ressemblant à sa couronne blanche, mais aussi sa couronne Atef.
Pharaon Narmer portant la couronne blanche
Ce qui est intéressant aussi, si nous cherchons dans la mythologie: c'est qu'Aphrodite et Adonis eurent deux enfants: un fils et une fille Golgos et Beroe (en grec: Βερόη) une nymphe de Beyrouth en Phénicie (Liban moderne) fondatrice de Béroéa en Thrace, et son père: Adonis a été identifié avec Osiris! Et nous savons aussi que, à la naissance de Beroe, Hermes a agi comme "sage-femme" et a donc contribué à sa naissance! Nous apprenons que c'est un récit très ancien car le texte dit: «La jeune fille (Beroe) a été baignée par les quatre Aetai (Vents), qui soufflent à travers toutes les villes pour remplir toute la terre avec ses préceptes. Okeanos (Océan), premier messager des lois de l'enfant nouveau-né, a envoyé son inondation autour des reins du monde, en versant sa ceinture d'eau dans un flot intarissable.» Et: «Ici est la ville de Beroe qui a émergée lors de la création de l'univers (...) Ils habitaient dans la ville de Beroe, ce site primordiale que Kronos (le dieu du temps) bâtit... O Beroe, racine de la vie, gardienne des villes, l'orgueil des princes, la première ville existante... » (Nonnus, Dionysiaca 41. 51 ff). Et la ville de Beroe était aussi appelée Thèbes: la « Thèbes aux 7 portes" (Θῆβαι ἑπτάπυλοι, Thèbes heptapyloi) (Iliade, IV.406) en relation avec la "Thèbes au 100 portes" (Θῆβαι ἑκατόμπυλοι, Thèbes hekatompyloi) en Egypte (Iliade, IX.383 )...
Et si le mot Beroe est également liée aux mots: Orbis (cercle rond en latin), orbe, sphère, orbite, les Beroïdes coniques sont considérés comme faisant partie des premiers habitants de la planète, sans yeux étape de l'évolution vers l 'oeil rudimentaire ou les yeux complexes d 'autres espèces de méduses. Cela nous conduit à «l'œil» rudimentaire dans le cerveau humain: le Phtà (lié au mot ophtalmos: ὀφθαλμός, Ophthalmos («yeux»)), l'œil voyant le tout, (la glande pinéale), le Phtà que Jamblique (c.245-c.325 AD) décrit dans son livre :" mysteriis Aegyptiorum" en tant qu'intelligence créative: le Seigneur de la vérité et de la connaissance, Phtà qui deviendra Ptah .... tout le passé et tous les secrets sont dans les mots et les sons ..... un long voyage depuis les origines de l'artefact le plus sacré de l'Egypte...
Texte: par Antoine Gigal, Juin 2015 Texte©AntoineGigal2015

References :

  • * Ruppert, E.E., Fox, R.S., and Barnes, R.D. (2004). Invertebrate Zoology (7 ed.). Brooks/ Cole. pp. 182–195. ISBN 0-03-025982-7.
  • * Welch,Victoria; Vigneron, J. P.; Lousse, V.; Parker, A. (2006). "Optical properties of the iridescent organ of the comb-jellyfish Beroe cucumis (Ctenophora)" (PDF). Physical Review E 73 (4): 41916–7.Bibcode:2006PhRvE..73d1916W. doi:10.1103/PhysRevE.73.041916.
  • * Tang, F.; Bengtson, S.; Wang, Y.; Wang, X. L.; Yin, C. Y.(2011). "Eoandromeda and the origin of Ctenophora". Evolution & Development 13 (5): 408.doi:10.1111/j.1525-142X.2011.00499.x
  • * Russell Coulter,Charles ; Urner Patricia ;
  • * Nonnus, Dionysiaca ‘&.155ff (trans.Rouse) Greek Epic C5h AD -Birth of Beroe
  • * William Wiliams ; Cambridge 1789; Primitive History from the Creation to Cadmus
  • * Carl Zimmer , 12/2013 The Loom ; in-search-of-the-first-animals.
  • *Iamblicus, ed.des Places, Paris 1966 : De mysteriis Aegyptiorum

Gigal Research 2013 - 2015