Lundi 19 Février 2018
uk fr es
Résonnances étonnantes d’Egypte et de Sicile
Résonnances étonnantes d’Egypte et de Sicile.

Aujourd'hui je souhaite vous emmener dans un lieu absolument magique au coeur de la Sicile, regardez bien cette photo ci dessous ce sont les entrées des six grottes de Gurfa réparties sur deux étages... Or ce rocher de la colline de Gurfa près de Palerme, cache une structure vraiment extraordinaire, datant de l'Age du Bronze (2500 avant JC )  ou même d’avant et creusée dans le grès rouge de la falaise: c’est la salle principale qui relie ces grottes.
C’est ce  que vous voyez sur la seconde photo est ce qu’on appelle un: « tholos », une salle haute en forme de cloche qui a un diamètre d'environ 16,50 mètres et une hauteur de 15.85 mètres avec un trou au sommet laissant passer la lumière à l’équinoxe de Printemps et complètement creusée de main d’homme...
Or, et c’est là le plus extraordinaire: selon l’historien Carmelo Montagna qui a étudié le complexe archéologique de Gurfa et selon beaucoup d’autres auxquels je me joins, cette chambre extraordinaire trouvée sous la Gurfa ne serait rien de moins que le tombeau du fameux roi de Crète Minos.
Je vous rappelle que selon l’historien grec Hérodote et Diodore de Sicile, le roi de Crète Minos, qui était arrivé en Sicile pour capturer son architecte de génie Dédale qui s’était enfui du labyrinthe qu’il avait construit fut tué par le roi Sican, puis fut enterré près du territoire de Camico. Or les grottes de Gurfa sont sur ce territoire de Camico et c’est le seul endroit présentant des cavités fortement travaillées. Tout près de Gurfa sur le site de S.Angelo Muxaro, en 1930 l’archéologue Paolo Orsi à retouvé des artefacts extraordinaires de l’époque de Minos comme les deux anneaux d’or et la coupe en or que vous voyez ici...
Selon beaucoup de chercheurs le départ précipité du roi Minos pour la Sicile serait du bien plus aux catastrophes naturelles ayant eut lieu autour de 1250 Avant JC, la destruction de Tera et l’explosion volcanique de Santorino, la destruction de la civilisation Minoénne pourtant si florissante...
Grottes de Gurfa en Sicile
Or on trouve  bien de multiple traces matérielles du roi Minos et de Dédale avec ses constructions géniales et gigantesques et l’on sait que bien plus tars l’intérieur de la tombe de Minos en Sicile fut détruit par le tyran d’Agrigente Terone et les restes du roi restitués alors aux Crétois...
Maintenant je voudrais souligner le fait qu’autour de Minos (in Greek Μίνως) le mot géant, gigantesque revient souvent: quand ce roi accéda au trône il reçut comme signe du Dieu Poseïdon un taureau géant sortant de la mer, Dédale son architecte extraordinaire construisait des édifices de pierre gigantesques et sa statuaire de style dit « dédalique » était monumentale. Et puis sa tombe supposée de Gurfa est le plus grand tholos de la Mediterranée. Qui est donc ce roi Minos autour duquel des édifices monumentales se rassemblent? Serait il un ancien géant ou plutôt plusieurs Minos? En effet plusieurs chercheurs auraient découverts l’existence de plusieurs Minos et je peux comprendre pourquoi...
Car Minos serait en fait un titre porté par les rois de Crète exactement comme à la même époque en Egypte le nom Menes. En fait Minos serait dérivé du titre égyptien Menes (Meni en egyptien, Μήνης en Grec)... Menes n’était pas le nom d’un seul pharaon comme Ka, Scorpio ou Narmer mais bien plus un titre appliqué aux rois de cette époque en Egypte protodynastique exactement comme Minos. Ainsi le titre Meni est pris principalement des pharaons des listes du papyrus de Turin et d’Abydos et selon Edwards explique que Menes signifie: « Celui qui endure » et il nous dit que cela devait être un épithète, un titre se référant à un héros du passé...
A l'intérieur du Tholos
Les anneaux d'or retrouvés visibles au Musée de Syracuse Egyptian Menes
Hérodote lui cite une forme plus ancienne de Ménés: Μιν translitéré en Min... encore plus proche de Minos et de Min le Dieu égyptien... Sans compter les Manes romaines, nom plus tardif qui représentaient les âmes des chers disparus, ceux qui résident en dessous dans le monde souterrain… Manes dérivant de manus signifiant: bon. Quand on fondait une ville on creusait un trou rond (le mundus) symbolisant le ciel renversé et une pierre y était apposé (lapis manalis) qui représentait la porte du monde souterrain, de l’enfer. On écartait cette pierre aux mois d’août, octobre et novembre...
D’autre part grâce au linguiste français Hubert La Marle qui décrypta  du linéaire A nous savons que sur une tablette  en linéaire A les mots : »Mwi nu ro ja », « ro-ja » (Le roi) « Mwi-nu » (Minos) dans une langue ancienne Indo Iranienne  ont été trouvés  et que le nom Mwi-nu aboutissant à Minos en grec serait l’équivalent du Muni snaskrit : l’ascète ou l’ermite et que cela serait un titre acccolé souvent à des noms sur la pierre...
Il ya pour moi de toute façon un grand lien entre le titre Menes égyptien et le Minos Grec ainsi qu’entre des œuvres gigantesques ,des cavités souterraines et des héros anciens... peut être géants...
Texte © AntoineGigal -2011-2012- Tous droits reservés

Gigal Research 2013 - 2015